Vente d'un bien immobilier à Le Palais : pourquoi opter pour le viager ?

Partager sur :
Vente d'un bien immobilier à Le Palais : pourquoi opter pour le viager ?

Le viager consiste à céder son bien immobilier à un tiers en contrepartie d’un prix de vente non défini à l’avance. La valeur du bien repose sur l’aléa de l’espérance de vie et c’est justement ce qui fait son originalité. Découvrez d’autres informations à son sujet. 

Pourquoi le prix de vente du bien n’est-il pas défini à l’avance ?

Lors de la vente d’un bien immobilier à Le Palais, la règle générale veut que le prix soit mentionné dans l’annonce et donc, connu dès le départ. Le viager ne répond pas à cette règle puisque le prix définitif du bien n’est connu qu’à la mort du vendeur. Pour cause, l’acheteur continue de lui verser une rente régulière jusqu’à ce qu’il décède. S’il a un conjoint qui lui survit, le paiement continue jusqu’à ce que ce dernier décède à son tour.

Comment se déroule le paiement du bien lors d’un viager ?

Le paiement comprend deux grandes étapes. Il y a le bouquet dont l’acheteur s’acquitte à la signature du contrat de vente. Il équivaut à 25-40 % de la valeur vénale du bien. Viennent ensuite les rentes viagères qui sont versées à titre mensuel ou trimestriel jusqu’à la fin de la vie du vendeur. Leur montant est calculé selon la formule suivante : (valeur vénale – bouquet) / espérance de vie du vendeur en mois. 

Notez que dans le viager, la valeur vénale n’est pas le prix de vente du bien. Elle sert seulement de base pour calculer le montant du bouquet et des rentes. En ce qui concerne ces dernières, elles sont réactualisées tous les ans pour évoluer au fur et à mesure que le coût de la vie augmente. 

Quels sont les intérêts de la vente en viager ?

Pour le vendeur, dit le crédirentier, le viager permet de :

  • Percevoir un capital grâce au bouquet, 
  • Obtenir des compléments de revenus réguliers grâce aux rentes,
  • Mettre son conjoint à l’abri.